Warning: Illegal string offset 'title_link' in /home/veodesi1/public_html/wp-content/themes/VEO-v5/parts/loop-single.php on line 29
123RF Critique de service

123RF Critique de service

  •   0 commentaires

  •  
Partager

123RF.com est une banque de photos libres de redevance qui offre une vaste sélection d’images. On y trouve des photos et images vectorielles pour blogs et projets créatifs qui peuvent être utilisées à des fins personnelles ou commerciales. C’est un service payant, tout comme iStockphoto, moins les prix insensés.

Puisque j’ai gagné un abonnement d’un mois chez 123RF grâce à MachoArts en octrobre, j’ai eu l’opportunité de l’essayer gratuitement. Et maintenant que mon abonnement touche à sa fin, je peux enfin écrire une revue générale et objective de ce service. Pour cette critique, je comparerai 123RF avec iStockphoto, une des banques de photos les plus connues sur le web en ce moment.

 

Prix

Si on compare les frais reliés aux abonnements mensuels d’iStockphoto avec ceux de 123RF, on remarque immédiatement que 123RF est beaucoup plus abordable. Si on se base sur les abonnements de 3 mois, 123RF offre de télécharger 26 photos en haute résolution pour 660$ CAD. iStockPhoto, quant à lui, ne donne que 30 crédits quotidiens pour 979$ CAD, ce qui permet tout juste de télécharger 1 à 2 images en haute résolution par jour dans la plupart des cas. Considérant que les images XXL (extra large ou haute résolution) les plus abordables sur iStockphoto coûtent environ 20 crédits chacune (et cela peut monter jusqu’à 100), pour égaler 123RF on aurait besoin d’un plan offrant entre 400 et 2600 crédits chaque jour. La plus grande quantité de crédits offerte par ce service connu est 480 crédits, le tout pour le modeste prix de… 12 785$ CAD. Même les images classifiées EVO sur 123RF (photos de haute qualité) ne sont pas aussi chères que la sélection la plus bon marché d’iStockphoto. Le service de 123RF est donc près de 20 fois moins cher que celui d’iStockphoto.

123RF vend généralement ses images à un prix beaucoup plus bas et offre des abonnements d’un mois seulement, chose qui n’existe pas chez son compétiteur. Le prix pour les crédits à la carte est assez semblable mais puisque 123RF demande beaucoup moins de crédits par photo, on en a plus pour son argent avec ce service. Je crois que c’est assez facile de voir qui gagne cette ronde.

 

Sélection et qualité

Quand j’ai reçu le mois passé un courriel me disant que j’avais gagné un abonnement à 123RF, j’étais un peu sceptique puisque je n’avais jamais entendu parler de ce service auparavant. Puisque l’essai m’était offert gratuitement cependant je n’avais rien à perdre et j’ai décidé d’essayer. 123RF offre plus de 11 millions de photos et vecteurs. J’ai trouvé la variété bonne ainsi que la qualité des images haute dans la grande majorité des cas. J’ai trouvé des images pertinentes pour chaque recherche que j’ai faite, allant de “desert” à “marketing”, “world map” et “pantone”… et plus encore. Je dois admettre que je n’ai pas tenté de chercher pour des mots hors du commun et conseille donc à ceux qui chercheraient des termes très spécifiques d’essayer l’engin de recherche avant de s’abonner. Personnellement, je n’ai eu aucun mal à trouver ce que je voulais.

En comparaison, iStockphoto possède plus de 8 millions d’images. La qualité, à mon humble avis, est sensiblement la même. 123RF gagne donc aussi cette ronde.

 

Satisfaction générale

123RF est un bon service. Bien que payant (malheureusement), j’ai été satisfaite du service et considèrerais me réabonner dans le futur. Le prix, la qualité ainsi que la sélection des photos sont tous bons.

À propos de l'auteur

Tina Mailhot-Roberge est une graphiste, designer web et illustratrice vivant à Montréal. Elle possède un BFA en Design de l'Université Concordia. Elle pratique comme professionnelle dans le domaine artistique depuis 2007.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *